Une diversité étonnante de milieux sur un petit territoire.

CCPEVA/JulienHeuretLa présence de la rivière Dranse engendre une dynamique écologique spécifique et l’existence de milieux très contrastés. Le lit de la Dranse forme d'une mosaïque d'îlots. La partie nord présente des petits boisements, des mares et des zones marécageuses. Au sud on trouve des terrasses alluviales, couvertes de landes caillouteuses très sèches.

La réserve naturelle du Delta de la Dranse est située sur une voie de migration et offre un gîte d'étape à de nombreux oiseaux : hérons, rapaces... mais aussi petit gravelot, mouette rieuse...

La réserve naturelle rassemble le tiers de la flore haut-savoyarde, soit près de 800 espèces. Trois groupes de plantes se côtoient : les espèces méridionales, notamment les 23 espèces d'orchidées, de nombreuses espèces montagnardes subalpines, telles que la Campanule fluette, et des espèces cultivées, totalement étrangères à la flore locale : Pavot somnifère, Tomate.

Réglementation

Comme tout espace naturel protégé, la réserve du Delta de la Dranse a une réglementation spécifique pour restreindre ou exclure les activités humaines qui pourraient menacer ce patrimoine à protéger.

Réserve naturelle du Delta de la Dranse