• Facebook
  • Twitter

Les médicaments se recyclent aussi! Ils ne doivent surtout pas être jetés dans la poubelle classique car ils représentent un risque de pollution. A ramener gratuitement auprès de tous les pharmaciens.

Une collecte obligatoire et gratuite par toutes les pharmacies

Depuis 2007, tous les pharmaciens ont l’obligation de reprendre les médicaments, périmés ou non, rapportés dans leurs emballages (loi n°2007-248, art. 32, JO du 27/2/2007 et décret n°2009-718, JO du 19/6/2009).

Ainsi, le système Cyclamed a permis de recycler 11 083 tonnes de Médicaments Non Utilisés (MNU), correspondant à 164 grammes/habitant en 2017 « Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles »

Pourquoi est-il nécessaire de les ramener en pharmacies ?
S’ils représentent une petite partie des déchets ménagers (moins de 1 pour 1000, ils ne peuvent pas être enfouis comme le sont encore 1/3 des déchets ménagers* et ne doivent donc pas être jetés dans la poubelle ménagère, ou encore moins l’évier ou les toilettes, sous peine de polluer les sols, les rivières ou les nappes phréatiques.


Quel danger des médicaments pour l’environnement ?
Les produits pharmaceutiques, conçus pour être biologiquement actifs, peuvent induire des effets secondaires non souhaités dans l’environnement et ce, à de très faibles concentrations.
La féminisation des poissons par l’ethinylestradiol contenu dans les pilules contraceptives est aujourd’hui avérée.

En Europe, environ 4000 références pharmaceutiques utilisées pour des usages humains et vétérinaires sont susceptibles d’atteindre le compartiment environnemental (chiffres 2014).


Comment les médicaments se dispersent-ils dans la nature ?
Suite à leur ingestion par les humains et les animaux : ils sont alors excrétés (urines, selles, sueur, vomis …) après métabolisation totale ou partielle ;
Du dépôt de Médicaments Non Utilisés (MNU) ou périmés dans les toilettes ou la poubelle ;
Certaines pratiques agricoles : élevage (aquaculture), amendement ;
Une perte durant le procédé de fabrication ou un défaut d’efficacité des traitements d’eau conventionnels ;


Le geste est simple et gratuit! Pensez à les ramener en pharmacie.