• Facebook
  • Twitter

La communauté de communes étudie actuellement la faisabilité d’une cuisine centrale à l’échelle des 22 communes du territoire, à destination des écoliers et des personnes âgées. Les élus se sont rendus dans deux cuisines centrales.

Afin de mieux cerner la dimension d’un tel projet et d’échanger sur les expériences d’autres acteurs de la restauration collective, le groupe de travail, composé d’élus communautaires, s’est rendu dans le secteur d’Annecy le 4 juillet dernier pour visiter deux modèles de cuisine centrales.

La nouvelle cuisine centrale d’Annecy, située dans le quartier de Novel, est gérée directement par la Ville d’Annecy. Mise en service en 2017, elle prépare et livre 1 150 000 repas par an. Avant de faire le tour des installations, le groupe de travail a été accueilli par les responsables, élus et techniciens de la ville d’Annecy, et a pu apprécier le repas du jour préparé par la cuisine centrale.

La seconde visite de la journée se déroulait à proximité d’Annecy, à Argonnay, où se trouve la société Mille et un repas, qui cuisine et livre 7000 repas par jour en moyenne.

Les deux cuisines fournissent des repas aux scolaires, aux crèches et personnes âgées. Elles travaillent autant que possible avec les producteurs locaux et visent à éviter tout gaspillage alimentaire.

L’échange d’expériences a été très enrichissant et a permis aux élus de mieux comprendre le fonctionnement de ce type de structure. Un premier recensement sur le territoire pays d’Evian – vallée d’Abondance évalue les besoins à environ 250 000 repas annuels (90% sont des scolaires).