• Facebook
  • Twitter

La communauté de communes pays d’Evian – vallée d’Abondance procède régulièrement à des tests à la fumée sur le réseau d’assainissement, afin de repérer d'éventuelles intrusions des eaux pluviales.

Suite aux débordements constatés sur le réseau d’assainissement dans le chef-lieu de Saint Paul, lors des derniers épisodes pluvieux, la CCPEVA réalise des tests à la fumée afin de déterminer si des eaux pluviales se déversent dans le réseau des eaux usées (tout à l’égout).

 

 

Un test a été réalisé ce mardi 11 septembre, route des Allobroges, Chemin de Chez Duffrenay, à Saint Paul (chef-Lieu).

 

 

 

 

 

 

 

Quel est l’objectif de ces tests à la fumée?

Les tests à la fumée ont pour objectif de déterminer l'origine d'eaux parasites (gouttières, avaloirs, eaux d'infiltration provenant d'une nappe...etc.) dans les réseaux d'eaux usées.

Il s’agit d’injecter de la fumée blanche et non toxique dans le réseau d’assainissement et de déterminer si cette dernière s’échappe par les gouttières des maisons et des immeubles, pointant ainsi un point d'entrée des eaux pluviales.

Pour rappel, les eaux pluviales doivent être séparées des eaux usées car le mélange transforme les eaux de pluies en eaux usées et cela peut entraîner des dysfonctionnements dans les stations d’épuration.

En effet, l’eau récoltée par le tout à l’égout est ensuite conduite à une station d’épuration qui nettoie les eaux sales puis restitue en milieu naturel les eaux rendues propres. Le traitement des eaux usées a un coût supporté par les usagers. En cas de fortes pluies, si le réseau eaux pluviales et eaux usées n’est pas séparé, le flux des eaux qui arrivent à la station d’épuration devient trop important à traiter, entraine des débordements et des rejets d’eaux usées au milieu naturel, sans traitement, et représente un surcoût de fonctionnement.