Dates :
Du 07 avril 2018 au 04 novembre 2018
Lieu : Maison Gribaldi, Evian
  • Facebook
  • Twitter

L'exposition revient sur l'essor et l'âge d'or de la station thermale à la Belle Epoque, période pendant laquelle elle était surnommée la "Perle du Léman".


Avec un milliard et demi de litres vendus chaque année dans 140 pays, l’eau minérale d’Evian est mondialement connue. Ce succès planétaire fait parfois oublier qu’Evian est également une station thermale, depuis la découverte, à la fin du XVIIIe siècle, des propriétés thérapeutiques de l’emblématique source Cachat.

À la Belle Époque, Evian est une station à la mode, la «Perle du Léman» que vantent affiches, brochures publicitaires et guides touristiques. Fréquentée par la grande bourgeoisie internationale, elle connaît des saisons mondaines brillantes, rythmées par la Fête des roses, les régates nautiques et le meeting de canots automobiles. Des hôtes de marque comme Gustave Eiffel, les maharadjahs de Kapurthala et de Baroda, et plus tard le sultan du Maroc, le prince Takamatsu ou l’Aga Khan contribuent à entretenir sa notoriété. Dans le même temps, les soins évoluent, passant d’un certain empirisme à la rigoureuse cure de diurèse.

Dans l’entre-deux-guerres, la station reçoit 18 000 touristes par an et affiche une orientation marquée vers la pratique des sports. Le golf, le tennis, l’escrime et le nautisme sont à l’honneur, surtout après la création d’Evian-Plage, en 1929, où se succèdent démonstrations de hors-bords, compétitions de natation et de ski nautique. Des tapis verts aux grands concerts, des expositions canines aux tournois de danse, des représentations théâtrales aux défilés de mannequins, « la saison d’Evian est une fête élégante continue ».

L’exposition « Evian mondain, l’âge d’or du thermalisme » invite le visiteur à questionner la mémoire thermale de la station à travers plus de 200 objets et documents issus des collections de la Ville d’Evian, de la société anonyme des eaux minérales d’Evian et de divers prêteurs institutionnels et privés.

Source: ville-evian.fr


Commissariat : Françoise Breuillaud-Sottas, docteur en histoire et chercheur associé au laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (L.A.R.H.R.A).
Scénographie : Frédéric Beauclair.

Visites commentées tous les jours à 16h.

Horaires
Tous les jours de 14h à 18h
(10h-18h les 19, 20, 21 mai).

Tarifs :
Plein tarif : 23€
Tarif réduit : 19€
Enfant : 12€
Gratuit - 10 ans

Renseignements :
Tel : 04 50 83 15 94
Rue du port (à l'arrière du Palais Lumière)
Maison Gribaldi, Evian
www.ville-evian.fr