Présentation

Cette montagne culminant à 2432m d'altitude à la particularité de partager son sommet et ses flancs entre 3 communes : Abondance, La Chapelle d'Abondance et Châtel. Comparés aux calcaires durs des Cornettes, les marnes calcaires et les schistes du Mont de Grange offrent des reliefs plus souples. 

Le Mont-de-Grange abrite un grand nombre d’espèces animales. Vous pourrez avoir la chance d'y découvrir chamois, mouflons, cerfs... ; tandis que dans le ciel, pourront vous survoler aigles royaux et vautours fauves. Certains oiseaux très particuliers sont présents sur le Mont de Grange : la Perdrix Bartavelle, habituellement présente dans le sud de la France, s'acclimate petit à petit à ce massif, tandis que le Lagopède alpin, relique des temps glaciaires se réfugie tout au sommet (espèce probablement amenée à disparaitre du territoire dans les prochaines années avec le réchauffement climatique).

Le mont de Grange se caractérise par une riche mosaïque de milieux naturels à divers stades de leur évolution. Les différents étages de végétation y sont bien représentés, du montagnard au nival. C'est également une montagne en très grande partie encore vierge d'équipement lourd. Seul le secteur du Crêt Béni à La Chapelle d'Abondance est aménagé pour la pratique du ski de piste.

De nombreux alpages sont présents sur le site. L'été, vous y croiserez facilement des troupeaux de vaches laitières. La transformation fromagère se fait en alpage, pour produire de l'AOP Abondance. Si vous souhaitez dormir sur le massif, le refuge de Trebentaz vous accueille tout l'été, et vous y découvrirez un troupeau de brebis, mais aussi des yaks !
Plus d'informations sur les itinéraires de randonnée

CCPEVA

Vue sur le Mont de Grange et la vallée d'Abondance depuis Super-Châtel

Un espace naturel protégé

Vers 1965, la baisse du nombre de chamois, cerfs et mouflons sur le Mont de Grange inquiète les chasseurs locaux qui décident de se regrouper en association (Association intercommunal de chasse) et de créer une réserve de chasse s'étendant sur trois communes. Depuis, les populations se sont reconstituées et l'intérêt écologique et richesse faunistique et floristique du massif ont largement été démontrés.

Une réserve nationale de chasse a plusieurs objectifs :

  • Protéger les oiseaux migrateurs
  • Assurer la protection des milieux naturels indispensable à la sauvegarde d'espèces menacées
  • Mettre en place un suivi des espèces de faune et de leurs habitats
  • Contribuer au développement durable de la chasse dans les territoires ruraux.

Sur le Mont de Grange, la chasse aujourd'hui n'est pas interdite, mais réglementée par un plan de chasse compatible avec la préservation du gibier et sa tranquillité, et permettant le maintien d'un équilibre biologique.

Le Mont de Grange bénéficie d'un arrêté de biotope depuis 1984 qui établit des une réglementation des activités pouvant porter atteinte à l'habitat naturel.

C'est aussi une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique – ZNIEFF. Cela signifie que c'est espace naturel inventorié en raison de son caractère remarquable.

Enfin, depuis 2008, cet espace, a intégré le réseau européen Natura 2000, réseau de sites naturels protégés à travers toute l'Europe, identifiés pour la rareté ou la fragilité de leurs espèces sauvages et des habitats naturels qui les abritent. La Commission européenne à travers ce réseau construit une nouvelle approche des enjeux liés aux espaces naturels en tenant compte des caractéristiques économiques et sociales du territoire tout en assurant la préservation de la biodiversité.