• Facebook
  • Twitter

La CCPEVA a équipé les 2500 élèves des transports scolaires d'équipements rétro-réfléchissants afin de leur permettre d'être mieux vus en bord de route et assurer leur sécurité. Ce baudrier de sécurité est obligatoire sur le trajet domicile - établissement.

Afin d’assurer la plus grande sécurité possible, la CCPEVA a décidé la fourniture et le port obligatoire d’un équipement rétro-réfléchissant à tous les élèves des transports scolaires, permettant ainsi d'augmenter leur visibilité en bord de route lors de leurs déplacements piétons entre le domicile, le point d'arrêt et l'école.

L'élève doit obligatoirement porter cet équipement de sécurité sur tous ses trajets scolaires depuis son domicile jusqu’à l’établissement, matin et soir, toute l’année et sera exigé pour monter à bord du bus au même titre que la carte de transport.

Bien que les parents restent responsables de leur enfant sur les trajets entre le domicile et l’arrêt de bus, la CCPEVA souhaite ainsi contribuer à la sécurité des élèves transportés.

Cette obligation de porter le baudrier sur le cheminement piéton domicile - école et au point d'arrêt figure désormais dans le règlement intérieur des transports scolaires et des courriers d'information ont été transmis aux parents d'élèves.

Chaque enfant dispose désormais d'un gilet rétro-réfléchissant à porter lors de ses cheminements piétons entre le domicile, l'établissement scolaire et son point d'arrêt scolaire.

Il convient donc aux parents d'être vigilant et de bien vérifier que leur enfant porte systématiquement ce gilet pour ses déplacements à pied. Il en va de sa sécurité au quotidien.

Pour monter à bord, l'élève devra se munir

  • de sa carte de bus transports scolaires CCPEVA
  • du baudrier jaune
  • de son masque

Des sanctions pourront être prises en cas de non -respect de ces consignes.

 

 

SÉCURISER LES POINTS D’ARRÊT DES TRANSPORTS SCOLAIRES

En novembre 2020, la CCPEVA a repris la signalisation de 40 arrêts par du marquage sur voirie. Elle reprendra ce marquage lorsque les conditions météorologiques le permettront à partir d’avril 2021 complété par les panneaux matérialisant les arrêts.

Par ailleurs, à compter de janvier 2021, la CCPEVA va dresser un état des lieux des 500 points d’arrêts du territoire pour permettre les aménagements nécessaires à la sécurité et à l’accessibilité des usagers. Les travaux d’aménagement seront progressivement réalisés dans le cadre d’un programme pluriannuel.