• Facebook
  • Twitter

Cette année encore, la communauté de communes pays d’Evian – vallée d’Abondance (CCPEVA) et l’association de protection de l’impluvium des eaux minérales evian® (APIEME) se sont associées pour lutter contre la prolifération des moustiques sur le plateau de Gavot.

Démoustication des sites sur le plateau de Gavot

Dans le cadre de ses missions de protection de l’environnement, la communauté de communes pays d’Evian – vallée d’Abondance valorise et préserve les richesses naturelles de la biodiversité (zones Natura 2000, espaces naturels sensibles, zones humides). La gestion et l’entretien des marais, ainsi que la lutte contre les espèces invasives font partie des actions menées chaque année sur le territoire.

Depuis 2005, des actions de démoustication sont effectuées sur le plateau de Gavot, sur les marais proches des habitations, qui sont en eau à la période printanière de développement des larves. Rappelons que les moustiques sont à la base de la chaîne alimentaire et qu’ils ont un rôle à jouer dans l’écosystème, c’est pourquoi tous les marais ne sont aujourd’hui pas traités. Cependant, la démoustication a lieu dans plus d’une vingtaine de sites, sur les communes de Féternes, Larringes et Saint-Paul-en-Chablais.

En 2021, la pulvérisation a été effectuée, comme depuis de nombreuses années, par les équipes de Chablais Insertion. C’est un insecticide naturel (le Bacillus thuringiensis), qui est utilisé pour lutter contre les larves de moustiques.
Cette année, les fortes précipitations associées à de fortes chaleurs ont engendré un développement important de moustiques de manière inédite, dans des marais peu colonisés par les moustiques les années précédentes. Même si les marais traités habituellement ont vu leur population de moustique chuter, le développement de larves sur de nouveaux sites à entrainer une forte population de moustiques adultes sur le plateau de Gavot. Leur nombre devrait baisser dans les prochaines semaines.

 

En complément de l’action déjà menée sur les larves de moustiques, il est possible pour les riverains à proximité des marais sur le plateau de Gavot, d’avoir un nichoir à chauves-souris mis à disposition par l’APIEME et la CCPEVA. En effet, les chauves-souris sont insectivores et très friandes de moustiques. La mise en place de nichoirs à proximité ou sur les maisons permet de favoriser la présence de ces petits mammifères volants.

Contact pour les nichoirs à chauves-souris :