La Grande Lessive®, c'est quoi?

Créée en 2006 par la plasticienne Joëlle GONTHIER, La Grande Lessive® est une manifestation culturelle internationale biannuelle qui adopte la forme d’une installation artistique éphémère faite par tous. En reprenant le principe d’étendage du linge comme modalité première d’exposition, La Grande Lessive® propose de développer le lien social grâce à la pratique artistique.

Voir l'image en grand

Sous la forme de plusieurs milliers d’installations simultanées dans le monde entier le temps d’une journée, il s’agit de rassembler les réalisations et, en quelque sorte, les effets d’une famille qui s’ignorait. Depuis sa création, 11 millions de personnes de tous âges et conditions y ont déjà pris part, dans 118 pays, sur les cinq continents.

Deux fois par an, des fils à linge sont tendus à l’intérieur ou à l’extérieur de sites choisis par des collectifs locaux : établissements scolaires, écoles d’art, mairies, musées, médiathèques, bibliothèques, services hospitaliers, maisons de retraite, centres aérés, entreprises, locaux associatifs, cités, places publiques rues ... Le jour de La Grande Lessive®, les usagers de ces lieux sont invités à accrocher une réalisation en format A4 (dessin, peinture, collage, photomontage, photographie, poésie visuelle, conception numérique ...), à l’aide de pinces à linge en bois pour une durée limitée à cette journée.

Sur le pays d’Evian-vallée d’Abondance, le Relais Assistants Maternels de la communauté de communes coordonne l’organisation d’une édition par an : celle du mois de mars.
Nul besoin d’être artiste. Cette initiative sollicite la créativité et rassemble les générations. C’est le fait d’agir ensemble, en même temps, en divers lieux, avec des objectifs et des dispositifs communs qui composent une œuvre.

Retour sur l'édition du 25 mars 2021

Une exposition dans plusieurs lieux

Le thème de cette édition était « Jardins suspendus ». Plus de 580 oeuvres ont été réalisées.
Le temps d'une journée, toutes les œuvres étaient exposées sur un fil à linge, en libre accès au public, à Châtel, Champanges, Evian et Larringes.

24 structures participantes sur le pays d'Evian-vallée d'Abondance

Aux côtés du Relais Assistants Maternels (RAM) de la communauté de communes pays d’Évian-vallée d’Abondance (CCPEVA), ce sont 24 structures d’accueil qui ont participé cette année à l’événement (5 structures en 2018, année de la première participation à l’événement sur le territoire).

  • La crèche « Jardylou » de LARRINGES
  • Le multi-accueil « Littorella », la micro-crèche « Les Acacias », la Maison de la Jeunesse et de la Culture, la médiathèque, le Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile du Centre Communal d’Action Sociale, le multi-accueil « La Bulle », le « service des parcs, jardins et cadre de vie », le Point Information Jeunesse, de la ville d’EVIAN, la résidence Autonomie « Clair Horizon » de la ville d’EVIAN
  • La crèche « Les P’tits Malins », l’école élémentaire publique de MARIN
  • Le lieu de parentalité « Les lutins du Léman » de NEUVECELLE
  • L’agence ASSADIA de THONON
  • L’association « Chablais Insertion » et le Service Enfance Jeunesse de PUBLIER
  • Le club « La Becca » de BERNEX
  • Les classes de PS – MS et MS – GS de CHAMPANGES
  • une classe de l'école de SAINT-PAUL
  • Le Relais Assistants Maternels de la CCPEVA
  • Le multi-accueil « Les Mouflets » et la bibliothèque de CHÂTEL.
  • Des commerces: la librairie Muratore, l'agence immobilière Laforêt et le bar "Oh 2 bobets" à EVIAN
  • et des particuliers...

 

Interview avec...

Roselyne Riche, directrice de l'Atelier recyclage, Chablais insertion
Voir l'image en grand

« L’idée me plaisait ! Ici à l’atelier du recyclage, nous sommes constamment en train de créer et nous aimons cette ébullition d’idées que crée La Grande Lessive. Nous en avions entendu parler les années précédentes mais c’est la première année que nous participons. Nous souhaitions nous inscrire dans un projet qui crée du lien social, favoriser ces liens et faire avancer les idées.

Ce qui nous a particulièrement touché c’est l’effervescence des idées dont on peut se rendre compte lors des réunions de présentation de La Grande Lessive. »

Roselyne Riche présente alors les œuvres réalisées par les différents membres de l’association. Une multitude de supports, de matériaux ont été choisis et les idées semblent sans limites.

« Le thème du « jardins suspendus » nous a beaucoup inspiré : les belles idées suspendues dans nos têtes, les jardins suspendus au-dessus de nos têtes lors d’une promenade dans les bois, des poèmes, des créations recyclées, etc. Nous avons commencé par noter toutes les idées que nous avions puis les conceptualiser sur une multitude de supports. Cela nous a permis de travailler sur des techniques artistiques, sur la photographie, sur la création et l’interprétation de poèmes dont un de Van Gogh.

Par-dessus tout, La Grande Lessive permet de rendre l’art accessible à tous, cet événement permet à tout un chacun de participer à une exposition dont ils ne se serait pas senti capable. La Grande Lessive permet de s’ouvrir au domaine artistique et c’est une grande fierté pour moi d’y participer avec l’ensemble de mon équipe. »

 

L'agence Assadia (garde d'enfants à domicile)

"C’est la première année que nous participons. Nous en avions entendu parler lors d’une réunion d’information présentée par le RAM les années précédentes mais nous n’avions pas eu l’occasion d’y participer. Cette année nous vivons tous des moments difficiles et nous avons donc souhaité proposer quelque chose de nouveau, autre chose. Nous gérons à la fois des gardes à domicile et des auxiliaires de vie. L’avantage de la Grande Lessive est qu’il s’agit d’un événement qui parle aux différents publics, c’est pourquoi nous avions envie de faire ce projet. Sur les temps de garde, cela permet d’avoir une activité à proposer.

Nous avons souhaité participer également pour faire partie de ce projet universel, cette exposition éphémère et pour les moments de partage auxquels elle invite. Cette année nous ne pouvions pas réaliser les œuvres tous ensemble en agence du fait de la situation sanitaire mais c’est quelque chose que nous privilégierons davantage l’année prochaine.

8 personnes de notre association ont participé, des auxiliaires de vie et des gardes à domicile. Nous avons eu des dessins d’enfants, des bricolages de bouteilles en plastique représentant des fleurs mais aussi des œuvres sur le thème de la solidarité, du partage, des remerciements aux soignants avec des bouquets de fleurs etc."

 

Aline Pivron, directrice de la crèche Babilou, à Larringes

« C’est la première année que la crèche Babilou Larringes Jardy participe à la Grande Lessive. Malgré notre envie, nous n’avions pas pu nous associer à l’édition de l’année dernière en raison du confinement. Le thème de cette année a beaucoup inspiré l’équipe de la crèche sur le principe de la naturalité, les plantes, les fleurs, le printemps et de la couleur. Dans notre mission éducative chez Babilou, nous souhaitons sensibiliser les enfants dès aujourd'hui à l'importance de connaître la nature pour mieux la protéger parce qu'ils sont les créateurs du monde de demain.

Notre crèche est répartie en deux espaces, un espace bébé jusqu’à 20 mois et un espace moyen-grand de 20 mois à 4 ans. Après avoir présenté le projet et le thème à mon équipe, nous avons pu penser à des créations dédiées à chaque espace : de la peinture propre pour les bébés et du collage pour les moyens-grands.

Ce projet insuffle une dynamique d’équipe pour réfléchir ensemble à la création de nouvelles activités qui visent à rendre les enfants acteurs d'une relation positive et enrichissante au monde qui les entoure. Un dynamisme que nous pouvons valoriser auprès des parents qui ont pu admirer les œuvres de leurs enfants le 25 mars à Larringes !

La Grande Lessive s’inscrit pleinement dans le projet pédagogique et social de la crèche et nous permet aussi de créer du lien avec les parents et avec les structures des autres communes. »

 

Caroline Saiter, vice-présidente solidarité et cohésion sociale à la CCPEVA

Le relais assistants maternels de la communauté de communes pays d’Evian - vallée D’abondance s’est engagé depuis quatre années à coordonner l’initiative à l’échelle des 22 communes du territoire. Le RAM dans son rôle d’animation territorial a invité à la constitution d’un collectif de personnes et de structures intéressées à se réunir autour de ce projet artistique collaboratif, à le concevoir dans le cadre d’une démarche de projet à portée de tous, territorial, multi partenarial, intergénérationnel et interculturel. Familles, voisins, collègues, enfants, collectivités, structures de l’éducation, de la culture, de la petite enfance, de la santé, de la justice, de la vie associative et citoyenne sont ainsi parties prenantes de l’événement et artistes d'un jour.
 
Cette année, une vingtaine de structures a manifesté leurs intérêts en s’engageant avec enthousiasme à cette réalisation artistique et culturelle. L’idée est de partager, de fédérer, de se mettre en lien, de penser ensemble et concevoir ensemble. Aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin de cet élan de solidarité pour nous projeter, pour s’inspirer collectivement.
 
Cette initiative s’inscrit en parfaite cohérence à notre politique intercommunale en matière de solidarité et de cohésion sociale. C’est le fait d’agir ensemble à partir d’une invitation aussi amplement partagée, autour d’un même rendez-vous, un même jour, qui  fait œuvre.
Bravo aux 580 artistes, merci à toutes les parties prenantes pour votre engagement ! »